Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA BEAUTE NATURELLE AFRICAINE

 

Pages

STARMANIA

Publié par Salif Di Spirito

Comment faire son pronostic pmu ?

Réaliser un bon pronostic pmu, c'est le Graal du turfiste. Mais avant de viser l’excellence, dans ce domaine plus qu'ailleurs, il faut d'abord comprendre quels sont tous les paramètres qui entrent en jeu lors d'une course de turf. Tout turfiste qui veut améliorer ses pronostics de courses hippiques doit donc accepter de passer du temps pour faire son pronostic pmu, ne pas brûler les étapes, et se donner les moyens de faire une analyse correcte.

Jockey au galop

Faire un bon pronostic pmu prend du temps

Faire son pronostic en 5 min. avant de partir au boulot en consultant rapidement la presse spécialisée est une illusion. Même en disposant d'une bonne base, le turfiste ne peut s'affranchir d'une lecture attentive de tous les paramètres qui entrent en compte dans une course pmu. Aucun pronostiqueur (ou site de pronostic pmu, Boturfers compris), même professionnel ne peut se targuer d'avoir un pronostic sûr à 100 %. C'est une évidence, pourtant de nombreux turfistes débutants souscrivent des abonnements auprès de sites peu scrupuleux annonçant régulièrement dans leurs bilans des pronostics conforme à l'arrivée, dans 100 % des cas. Ceux qui se prêtent à l'exercice quotidien qu'est la création d'un pronostic pmu savent que ça n'est pas une tache facile, pourtant avec une méthodologie bien rodée, issue d'une solide expérience et une bonne compréhension de l'univers du turf, il est tout à fait possible de gagner régulièrement aux courses avec un bon pronostic pmu, mais il ne faut pas négliger les étapes indispensables que sont l'analyse des conditions de course, l'étude de la liste des partants et des différents types de courses.

Prendre en compte les conditions de courses pour faire le pronostic

Toutes les courses sont différentes, mais pas seulement en raison des différentes combinaisons de partants (cheval, jockey, entraîneur), surtout en raison des conditions de course. On ne construit pas un pronostic pmu pour une course de trot comme on construit un pronostic pour une course de plat. Cela peut paraître évident, pourtant chaque turfiste devrait faire l’effort d'étudier sa façon de faire son pronostic, il se rendra compte que dans la majorité des cas, il utilise le même raisonnement pour construire son pronostic quelque soit la discipline, ce qui soulève déjà un gros problème de méthodologie. Si l'on ajoute à cela les différences notables qu'apportent les autres conditions de courses spécifiques (météo, type de piste, hippodrome, type de couse, distance, etc.), on comprend qu'il ne peut pas y avoir de modèle unique pour la création d'un pronostic pmu performant, et que le mode de création est étroitement lié à la physionomie de la course en elle-même. L'analyse des conditions de courses est donc une des étapes fondamentales de la construction d'un bon pronostic pmu.
Les algorithmes développés par les équipe de Boturfers prennent en compte toutes les spécificités de chaques courses afin de fournir tous les jours les meilleurs pronostics hippiques.

 

Lire la suite ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :