Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA BEAUTE NATURELLE AFRICAINE

 

Pages

STARMANIA

Miss Université 2008 : Aïna Soré, la plus belle !

L’élection Miss Université 2008 a eu lieu samedi 29 mars 2008 au ciné Neerwaya sous le marrainage de Aminata Diallo Glez dite Kadi Jolie. Mlle Aïna Soré en première année de sociologie à l’université de Ouagadougou a ravi la vedette aux vingt autres candidates venues des universités et écoles supérieures du Burkina Faso.

Hono Management, structure de promotion de spectacles au Burkina Faso a encore honoré cette année, la traditionnelle édition de l’élection Miss Universités. L’édition 2008 s’est donc tenue au ciné Neerwaya de Ouagadougou, samedi 29 mars 2008. Etudiants et grands amateurs de sensations fortes n’ont pas manqué le rendez-vous. Devant un public assez nombreux et un jury de six membres présidé par l’artiste musicien Eugène Kounker, vingt candidates ont rivalisé sur le physique et l’intelligence.Les candidates devaient mettre les atouts de leurs côtés pour bénéficier des faveurs du jury, qui prenait, entre autres, en compte la démarche, le sourire, la beauté du corps, la culture générale, etc.

Dès la première sortie, en tenue traditionnelle, le public s’était déjà fait une idée des dix qui seront retenues pour la deuxième phase. Car, si à la sortie de certaines candidats, le public a réagi avec des « hum ! » tant la candidate dégageait une beauté et une douceur, d’autres par contre ont été fortement applaudies par le public comme pour se moquer parce qu’elles n’étaient pas à la hauteur de la compétition. « Celle-là est d’une VDV (Venue Directement du Village) », « Oh ! On dirait une maman de cinq gosses » entendait-on dans le public.

Il a fallu deux tours pour choisir la Miss et ses dauphines. Le premier tour a consisté pour le jury d’apprécier la beauté du visage, la démarche, le sourire, l’élégance, la beauté du corps, l’originalité de la tenue.

Et cela, après trois passages des candidates en tenue traditionnelle, tenue de jeune fille et tenue de ville. Le premier tour a retenu dix (10) candidates pour le second tour. A ce niveau, le choix final s’est fait à partir du seul critère de l’expression orale. Ce fut la phase la plus difficile pour certaine, voire l’ensemble des concurrentes. Si on n’a aucun argument à donner, on s’éloigne de la question ou alors c’est Molière que l’on tue pour une seconde fois. Des « euh… ! » fusaient de partout car, on conçoit difficilement que des candidates d’un niveau supérieur disent entre autres « Le Burkina en particulière » C’est pourquoi dans ses recommandations, le jury a souhaité que pour les prochaines éditions l’expression orale soit prise en compte dans la présélection.

En tout état de cause Mlle Aïna Soré et ses deux dauphines, Mlle Juliette Tiendrébéogo, 1ère dauphine et Mlle Nadège Sawadogo, 2ème dauphine ont fait la différence tant physiquement qu’intellectuellement. Le trio de charme a quitté la salle de spectacle les bras bien chargés de cadeaux des différents sponsors : des pagnes, des bourses allant de 100 000 FCFA à 250 000 FCFA de l’argent liquide des téléphones portables etc. La tête couronnée de la soirée, Mlle Aïna Soré, elle, est repartie en plus des cadeaux sus cités, avec une moto Kaizer et un ordinateur portable. La soirée de l’élection Miss universités 2008 a été en outre agrémentée par des prestations d’artistes tels Fat Beauté, Slam et Belissa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :